Bienvenue à toi sorcier ou moldu ! Notre histoire débute en 1980, juste après la naissance du jeune Harry Potter. Peter Pettigrew a été arrêté, ainsi il ne vendra jamais les Potter à Voldemort. Nous sommes un forum immersif et évolutif où les joueurs ont un réel rôle dans l’avancement des intrigues.Afin de vous aider à mieux cerner le forum, nous vous avons concoctés un petit guide pour vous orienter sur le forum. L’équipe vous souhaite un bon séjour sur le forum.
Les Liens importants

Merci à tous pour votre soutien sur le forum. Vous pouvez continuer à nous aider en nous laissant un petit mot gentil sur nos publicités de Bazzart et de PRD. Le forum est la propriété du staff et celui-ci est optimisé pour Google Chrome.
Nos Top-sites : #1 #2 #3

Demande de Rp

La Loterie Rp

Les Quêtes

Event Rp

Event Hors-Rp



bellatrix lestrange Ϟ tu prodigues, sérieuse, la morsure et le baiser.
un Mangemort
a rédigé bellatrix lestrange Ϟ tu prodigues, sérieuse, la morsure et le baiser.
avatar
Date d'inscription : 17/03/2018
Cursus/Métier : Mangemorte avérée et vraiment - vraiment vraiment - fière de l'être !
Localisation : Sûrement à lécher les bottes du Maitre ou à courir après quelques bras cassés du Ministère.
Humeur : Eh bien, massacrante, de toute évidence.

Je suis un Mangemort
http://half-blood-rp.forumactif.org/t2557-bellatrix-lestrange-tu-prodigues-serieuse-la-morsure-et-le-baiser#36548 http://half-blood-rp.forumactif.org/t2558-bellatrix-lestrange-tous-mes-reves-se-meurent-a-quatre-heures-du-matin#36558
écrit le 17.03.18 21:21
Bellatrix D. Lestrange, 29 ans
Feat Nikola Selezinko


Mon identité :

Je me nomme Bellatrix Druella Lestrange, anciennement Black et j'ai actuellement 29 ans,. J'ai vu le jour dans la charmante ville de Londres, dans le manoir familiale des Blacks, le 6 Décembre 1951. Ma famille fait partie d'une très longue lignée de sang-pur.. Je suis l'ainée parmi les trois enfants de Cygnus et Druella Black.
Je suis actuellement une fière et forte combattante pour mon cher et puissant Seigneur des Ténèbres. Ma baguette est en bois de noyer, signe d’intelligence et de perspicacité, tandis que son cœur est en ventricule de dragon, acroissiant la puissance de mes sortilèges. Longue et rigide, elle n'en reste pas moins maniable et puissante.
Je suis une Mangemort, et fière de l'être.

Quels sont tes positionnements actuels :

Que penses-tu des mangemorts et des idéaux de Voldemort ?

Chienne.

La première fois qu’il avait posé son regard glacé sur elle, qu’il avait croisé ses iris enflammées, elle avait compris. Le monde pouvait bien s’effondrer, partir en cendre ou disparaitre du jour au lendemain que rien ne changerait. Même la mort du maitre – mais pouvait-il seulement le faire –, sa propre mort, la mort de ses proches ou celles de ses ennemis n’y changerait rien. Elle l’aimait. Définitivement. Du premier regard, jusqu’au dernier, et ce malgré tout ce qui pouvait advenir. Il pouvait tuer sa sœur, sa douce et adorée Cissy, sous ses yeux que son amour pour lui ne faiblirait pas.

Il y avait quelque chose de sauvage dans son regard, quelque chose d’indomptable qui avait le pouvoir de rendre fébrile d’une œillade appuyée. Avant de rejoindre la cause du seigneur des ténèbres, elle s’était vautrée dans la débauche, expérimentant chair et désir, pour espérer apaiser le grain de folie qui tournait dans sa tête. Mère l’avait mariée, espérant taire sa dépravation. Grossière erreur. Son corps était devenu un sanctuaire impénétrable lorsque le maitre avait dit son nom, comme ça, dans un murmure trainant. « Bellatrix. » Vierge, une seconde fois. Quelle bassesse, avilissement de songer à ce que les doigts impurs de quelqu’un touche à sa chair qu’elle réservait au mage noir. Elle n’osait pas réellement songer à l’effet des doigts de Voldemort, mais elle savait qu’un simple contact de sa paume sur son bras la rendait fébrile. Mère l’avait mariée, espérant taire sa dépravation, mais Bellatrix avait sombré dans une bien plus sordide perversion.

Un dieu s’était élevé, et elle était sa prêtresse.  

Fidèle.

Dans sa bouche, son propre prénom prenait un sens nouveau. Le « x » final résonnait contre l’asphalte endormi. Toujours, elle frisonnait, un torrent de lace coulant de ses veines. Son corps s’enflamme, et elle ne répond plus de rien ; ni de ses mouvements ou de ses pensées, elle est sienne, totalement sienne. Pire que l’Impérium encore, elle sait qu’il pourrait l’anéantir en un claquement de doigts, la détruire, qu’elle en serait heureuse. Il a ce pouvoir sur elle, cette éprise, qui la fait jouir et se réjouir.

Elle ne vit que pour lui, pour sa reconaissance, cet honneur inespéré.

Je l’aime, chuchote-elle aux ténèbres. Juste une chienne, dirait son voisin. Et par-delà la mort, elle sourirait.


Comment te positionnes-tu par rapport au ministère ?


Il y a des questions qui ne se posent pas. Comme, par exemple, la taille de son bonnet de soutien-gorge – elle n’en porte ja-mais – ou bien la forme de son patronus – et elle rirait fort en disant qu’elle n’en a pas – oui. Mais s’il y a bien quelque chose qu’il ne faut pas demander à Bellatrix, ab-so-lu-ment pas, ce serait peut-être son avis sur ses idiots du Ministère.

Elle rirait probablement. Longtemps. Puis, elle reprendrait un air sérieux qui faisait ressortir ses yeux luisants, et prendrait sa voix menaçante. « Ces guignols sont incapable de gérer un pays, et ils espèrent capturer des Mangemort ? Laissez-moi rire. » Et puis, nouvelle crise d’hilarité. Qui se solderait sur un regard brûlant.

A ces yeux, le seul à pouvoir régner sur le pays – que disait-elle, le monde même – était son cher maitre, et elle était prête à tout faire pour que Voldemort atteigne ce but. Oh, oui, tout faire. C’était dans ses cordes.


Quel est ton avis sur l'ordre du Phénix ?


« Traitre ! » hurla-t-elle en jetant un énième sort olivâtre sur la sorcière qui lui tenait tête. Elle grinça des dents, furieuse ; et pour une fois que la folie n’animait pas ses traits, elle n’était pas étonnée que ce soit la rage qui reprenait vaillamment le rôle. L’adrénaline fusait dans ses veines, continuel drogue qui lui permettait de virevolter avec aisance, suffisance. Elle dansait, dansait rapidement, la mort, la mort encore, sa valse préférée.

Elle ne chercha même pas à cacher sa grimace, devant tant de courage, tant d’énergie pour contrecarrer les plans du maitre. Elle ne reconnait pas le visage de son adversaire, mais elle s’en fichait pas mal. Un mort de plus ou de moins à son palmarès, il n’y avait pas de quoi en faire tout un foin. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne prenait plus la tête de se remémorer le visage de ses victimes. Seulement, elle mettait un point d’honneur – et plutôt un point d’exclamation, pardi ! – à toujours se souvenir des visages sans vies des membres de l’Ordre du Phénix qu’elle abattait. Elle prenait un véritable plaisir à narguer leurs yeux vides, leurs traits figés, leurs corps froids, riant de la mort frappante, aveuglante. Elle mettait un bon coup de pied dans le corps, et hurlait, hurlait de rire. Voilà le prix que récoltaient ceux qui se mettaient en travers du chemin du Seigneur des ténèbres.

« Traitre ! » cria-t-elle encore, sa voix déraillant sur des aigus insolites. « Le Seigneur des Ténèbres vaincra ! » Elle était convaincue, convaincante. Ses veines bouillonnaient, ses yeux luisaient, et sa baguette palpitait entre ses doigts longilignes. Elle enchainait sort sur sort, Impardonnable sur Impardonnable, et laissait son obsession malsaine faire danser son corps.

Et puis, le coup final. Le corps de la sorcière tomba. Raide. Bellatrix s’approcha doucement, regardant le visage du macabre, espérant y reconnaitre un visage ennemi. Ne reconnaissant personne, elle se détourna, agacée, avant de donner un coup de pied dans le nez de la sorcière, pour la défigurer.

Juste avant qu’elle ne transplane, pour aller rejoindre le Maitre, elle jeta un dernier coup d’œil au cadavre.

Pour son maitre, elle était prête à tout. Et le Maitre voulait abattre l’Ordre du Phénix.




Comment est ta vie aujourd'hui ?


Contrairement aux apparences, elle n’est pas totalement folle. Enfin, si. Peut-être. Même un peu beaucoup. Soit. Il n’empêche qu’elle a cette part de lucidité au fond de sa tête, et ce grain de discernement au fond des yeux. Elle est fougueuse, certes ; et si sa pauvre mère la voyait maintenant, elle qui lui avait toujours appris à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, et à bien réfléchir avant de foncer dans le tas, se retournerait sûrement dans sa tombe.

Bellatrix était l’ainée, la respectée, la préférée. Jeunes, elle formait avec ses sœurs un espéèce de trio que rien ni personne ne pouvait briser. Narcissa avait pris la beauté – Bellatrix aussi, un peu, mais pas autant que la benjamine, et elle en avait longtemps été jalouse – et Andromeda l’intelligence. Bella, elle, était habile de ses doigts, et à défaut d’être la plus belle et la plus intelligente, se trouvait être la plus créative. Très vite, elle s’était perchée sur le vieux piano du salon d’hiver, et elle en avait passé, de nombreux hivers à tripoter les touches noirs et blanches, faisant danser ses sœurs dans l’insouciance de l’enfance.

Puis, le temps avait œuvré. Andromeda lui avait un jour demandé, allongée dans l’herbe du parc de Poudlard, si elle l’aimait. Bella lui avait dit de cesser tout sentimentalisme, car les sentiments menaient à la perte, comme Mère disait si souvent. La deuxième sœur avait insisté, et Bella avait avoué, du bout des lèvres, que oui, oui elle aimait sa sœur, d’un amour pur et profond, le genre d’amour qui ne changerait jamais, peu importe les évènements et les conséquences. La semaine d’après, Andromeda se pavanait aux bras d’un sang-de-bourbe, et le cœur de Bella se brisait.

Lors de cet été-là, où Dromeda fut bannie de la résidence des Blacks, et raillée de la fresque généalogique, Cissy s’enferma dans le silence, et Bellatrix ne toucha plus jamais une touche de piano. Elle avait dû trouver une autre utilisé à ses doigts habiles, et à son étonnante créativité.

.

Rodolphus entre dans la chambre conjugale au moment où la plainte lascive de Bellatrix s’achève, et qu’elle retombe, haletante sur l’oreiller du grand lit. Ses doigts sont humides, encore, et son corps brûle d’un feu irascible. Son époux lui jette un petit regard, avant de se détourner, et de s’éloigner machinalement vers la salle de bain. Bella essuie ses doigts sur l’oreiller de son mari, baissa sa robe de nuit, et se tourne vers le côté du lit. Quelques minutes après, il revint, et prend place à ses côtés, sans pour autant la frôler ou amorcer un mouvement vers elle. Le silence s’installe, seulement entaché par la respiration encore sifflante de la jeune femme.

« Pourquoi ? » demande finalement Rodolphus, avant qu’il ne plonge dans les bras de Morphée.

Elle a envie de lui dire de se taire, de ne pas se mêler de ce qui ne le regarde pas. Finalement, elle se tourne vers lui, et pince les lèvres. Il a le regard brûlant, avide de réponse, et elle réprime un sourire. Elle aurait pu aimer Rodolphus, dans une autre vie peut-être. Il avait un physique à couper le souffle, un sourire ravageur, et des mâchoires carrés à s’y couper la main. Mais son amour pour le Maitre était trop pur, trop grand pour être scindé en deux. Et le sorcier s’en contentait bien, ils en avaient toujours convenu ainsi ; le mariage pour apaiser le tourment sur la famille Black après la fuite d’Andromeda, les relations extraconjugales pour Rodolphus, l’obsession amoureuse platonique pour Bellatrix.  

« Tu restes sa préférée, Bella. »

Son visage sérieux se déride en une moue étonnée. Après tant d’année de mariage doctrinal, elle est toujours étonnée de voir à quel point son époux la connait bien. Plus qu’un amant, un mari, ou un membre de sa famille, Bellatrix le considère comme un allié. Elle a confiance en lui, et elle sait qu’il ne trahira pas le maitre.

Le léger sourire sur ses lèvres apaise les questions de l’homme, qui se détournent de sa femme pour fixer le plafond. Il est bien calme, ce soir, pense Bella. Elle aime la quiétude, la respiration de l’homme, et sa chaleur non loin d’elle. Elle préfèrerait le corps du Seigneur des Ténèbres contre le sien, mais elle se contente de ce qu’elle a. Elle n’ose à peine penser à ses doigts sur les siens, à défaut, elle utilise ses propres de doigts pour évacuer ce désir, cette frustration, cette frénésie grandissante. A défaut d’un piano chantant, ce ne sont que des gémissements impuissants qui composent la musique de sa vie.

« Même si ce n’est pas le cas pour toi, moi je t’aime. » dit Rodolphus avec un sourire.

Il s’est retourné vers elle.

« Tu es vraiment un cas à plaindre, dans ce cas-là. »

Il hausse les épaules, et, mutin, s’approche d’elle pour déposer un baiser sur son front. Il se détache bien vite, retournant dans son côté bien délimité.

« Entre nous deux, je ne pense pas être celui à plaindre. »

Lorsqu’il lui tourne le dos, et sombre sans peine dans un sommeil sans rêve, Bellatrix, elle, garde les yeux bien ouverts, vivant éveillé les songes où son Maitre la regarderait avec un regard différent.

.

« Pettigrew a été capturé. »

La nouvelle tombe, froide, comme le cadavre sur la table. Elle hésite entre rire ou pleurer. Elle déteste ce sal rat dégoutant, mais elle n’aime pas l’idée qu’il soit aux mains des ennemis. Il en sait trop, définitivement trop sur les plans du Seigneur des Ténèbres, et il serait fâcheux qu’il en révèle un peu plus que ce qu’il devrait … Elle grinçe des dents, et opte pour la troisième solution. Opter pour un visage impassible, et réfléchir – vite ! – à une stratégie pour sortir ce rongeur des égouts profonds où il s’est empêtré.

Elle espère juste qu’elle ne sera pas de mission pour aller le repêcher, parce que bon sang, elle déteste se salir, et pas question d’approcher de Pettigrew à moins d’un mètre sans que son parfum étrange vous reste croché au nez pour le restant de la journée.

Mais le Maitre voulait, alors elle ferait.



Qui es-tu ?

Jeune suisse de 17 ans ( mais bientôt 18, huh), j'écris depuis 7 ans et je suis remotivée à m'investir à nouveau dans le RP, que j'ai délaissé au profit des fanfictions depuis un certain temps. Peut-être que Bellatrix me réconciliera avec les forums.


Ton avis sur le forum ?

Je recherchais activement un forum sur Harry Potter, et ils sont quasis tous morts, ou moche. Du coup, j'ai flashé ici ! Mes examens sont dans un mois, du coup c'est pas une bonne idée de m'inscrire sur un forum, mais vous êtes trop beau alors voilà.  Smirk


Un mot sur ton personnage ?

J'hésitais entre Bellatrix et Andromeda, mais une introspection sur Bella, c'est toujours cool Cool J'ai pris certaines libertés, notamment au niveau du choix d'un avatar qui était un peu plus jeune que Helena, et aux yeux bleux. J'espère que ça ira quand même. ( Comme les romans disent qu'Azkaban a beaucoup changé Bella, il est très possible qu'elle ait été une ravissante jeune femme avant de mal tourner. J'espère que vous m'en voudreeeez pas <3 )
Et pardonnez moi la fiche kk fait en une soirée, uh


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Admin et un Membre de l'Ordre du Phénix
a rédigé Re: bellatrix lestrange Ϟ tu prodigues, sérieuse, la morsure et le baiser.
avatar
Date d'inscription : 11/01/2018
Cursus/Métier : l'ordre lui occupe beaucoup de son temps, il a la chance d'avoir assez d'argents pour ne pas avoir à travailler
Je suis l'Admin et un Membre de l'Ordre du Phénix
http://half-blood-rp.forumactif.org/t2417-sirius-black-what-s-life-without-a-little-risk http://half-blood-rp.forumactif.org/t2436-sirius
écrit le 18.03.18 2:10
Félicitation
C'est parti pour le rp...

Quelques conseils Ϟ


Alors, si ça, c'est une fiche KK, j'ai bien envie de voir de quoi tu es capable quand tu te poses pour écrire. J'ai beaucoup aimé ta plume et tu as réussi à faire ressortir la folie intrinsèque de Bella et j'aime tellement ce personnage que je ne peux que te féliciter pour ça. Je ne l'imaginais pas si... charnelle avec le Maître, mais pourquoi pas. Après tout, Bella n'est pas vraiment du genre à tenir un journal intime pour nous parler de ses crushs du moments. Pour l'avatar,  clap clap clairement, elle représente bien les Black. Après, tu as raison, Azkaban l'a profondément changer.
Je crois que j'ai tout dit, il nous faudra forcément un lien, parce qu'au fond les deux loulous se ressemblent plus qu'ils ne veulent l'admettre. Amuse-toi bien parmi nous.

Félicitation pour ta validation !
Maintenant, tu peux te lancer dans l'aventure. Avant cela, tu devras répertorier ton avatar et ton poste spécial ou ta particularité magique.

Si tu cherches quelqu'un de particulier comme un meilleur ami ou un membre de ta famille, tu devras te rendre dans cette catégorie.

Une fois cela fait, tu pourras créer ta fiche de lien, mais aussi commencer le rp en faisant une demande pour trouver des partenaires.

N'oublies pas de réclamer les points que tu as obtenu en terminant ta présentation.

Bon séjour sur Half-Blood et que la magie soit avec toi.  

........................................


stars need darkness to shine
SIRIUS BLACK ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
un Mangemort
a rédigé Re: bellatrix lestrange Ϟ tu prodigues, sérieuse, la morsure et le baiser.
avatar
Date d'inscription : 17/03/2018
Cursus/Métier : Mangemorte avérée et vraiment - vraiment vraiment - fière de l'être !
Localisation : Sûrement à lécher les bottes du Maitre ou à courir après quelques bras cassés du Ministère.
Humeur : Eh bien, massacrante, de toute évidence.

Je suis un Mangemort
http://half-blood-rp.forumactif.org/t2557-bellatrix-lestrange-tu-prodigues-serieuse-la-morsure-et-le-baiser#36548 http://half-blood-rp.forumactif.org/t2558-bellatrix-lestrange-tous-mes-reves-se-meurent-a-quatre-heures-du-matin#36558
écrit le 18.03.18 8:55
Yeaaah merci cousin I love you

Comme il est souvent dit que Bella était amoureuse du maître ( et qu'elle lui a fait une fille si on prend en compte les enfants maudits btw ), je me suis dise pourquoi pas, hahaa. Après c'est ma propre interprétation, j'espère que ça iraaa


Je vais venir visiter ta fiche de lien, tkt In love

Merciiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
a rédigé Re: bellatrix lestrange Ϟ tu prodigues, sérieuse, la morsure et le baiser.
Je suis
écrit le
Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1


Half-Blood :: Le Quai 9 3/4 :: Le choixpeau magique :: Les dossiers acceptés